Quel est l’impact écologique des bouteilles d’eau ?

De nos jours, il n’est plus à démontrer que les bouteilles d’eau en plastique constituent une part importante de nos déchets plastiques. Plus précisément, de nombreux foyers utilisent ces contenants pour leur consommation quotidienne. Toutefois, selon les écologistes, le premier geste vert est d’investir sur une gourde au lieu d’acheter de l’eau en bouteille. Vous demandez-vous pourquoi c’est le cas ? Lisez-en un peu plus pour en apprendre plus sur les impacts des bouteilles d’eau sur l’environnement !

Les bouteilles en plastique ne sont pas biodégradables

impact écologique bouteilles eauDes études scientifiques ont montré que le plastique enfoui met 1 000 ans avant de se décomposer. De plus, ce matériau libère dans le sol des produits toxiques qui polluent à la longue l’environnement. Ce qui prouve que les bouteilles en plastique ne sont pas biodégradables et donc, impactent négativement l’environnement.

Malgré cet état des lieux, force est de constater que ces bouteilles sont utilisées quotidiennement dans les foyers. En effet, les statistiques montrent que depuis 1950, près de 0,83 milliards de tonnes de plastique ont été produites. Même si tout ce plastique se transforme en microparticules, il n’en demeure pas moins dangereux pour l’environnement.

La solution la plus utilisée pour limiter leur impact sur la nature est le recyclage. Toutefois, le constat alarmant est que la majorité de ces bouteilles d’eau se retrouvent dans la nature, car seulement 9 % des déchets plastiques sont recyclés. Ainsi, dans une étude publiée par le WWF en 2019, il a été publié qu’un tiers des déchets plastiques produits dans le monde sont abandonnés dans la nature. Il est important de savoir que les bouteilles d’eau occupent une grande part de ces déchets plastiques.

En somme, les millions de tonnes de plastiques jetés dans les décharges ou dans les océans ont un impact négatif sur l’environnement.

Les bouteilles d’eau polluent nos océans

Comme il a été noté ci-dessus, une grande partie des déchets plastiques se retrouvent jetés dans les océans. Avec la production mondiale de plastique qui augmente, la pollution des mers risque d’être accentuée. Il est établi que 100 millions de tonnes de bouteilles plastiques sont produites par an.

De plus, d’autres études scientifiques ont montré que 8 millions de plastiques sont jetés dans la mer chaque année. Cette grande pollution plastique de nos océans modifie l’écosystème des animaux marins et représente un risque pour eux.

En 2015, une étudiante diplômée du Texas A&M dénommée Christine Figgener a fait une vidéo dans laquelle elle retire une paille en plastique logée dans la narine d’une tortue. Ce qui indique le danger de ces déchets sur les animaux marins, surtout lorsqu’ils les ingurgitent. La conséquence est que même la chaîne alimentaire en pâtit et l’Homme non plus n’est pas épargné.

Pour illustrer l’ampleur de la pollution plastique des océans, on parle maintenant de “mer plastique”. Plus précisément, une gigantesque décharge de plastique est remarquée sur le Pacifique, mais aussi, on retrouve dans la Méditerranée près de 1 000 à 3 000 tonnes de plastique qui flottent. Cette mer est en conséquence la sixième zone d’accumulation de ces déchets marins. Toute cette pollution marine impacte aussi le réchauffement de la planète.

L’impact des bouteilles d’eau sur le changement climatique

pollution bouteille plastiqueSelon un rapport publié par l’ONU pour le droit de l’environnement, l’impact de la production de plastique sur le climat équivaut à la production de 189 centrales à charbon. Si on se base sur la production en augmentation du matériau, celle-ci va atteindre le triple de sa valeur actuelle en 2050. Une telle production représentera 13 % du budget carbone total de la planète, soit l’équivalent des émissions de 615 centrales électriques. Toutes ces statistiques révèlent sans équivoque que les déchets plastiques, en l’occurrence les bouteilles d’eau, ont un impact sur le climat.

De plus, sachant que le plastique est obtenu à partir de matériaux dérivés de combustibles fossiles comme le pétrole, sa production génère dans ce cas l’émission de gaz à effet de serre. Aussi, le raffinage de ces matériaux augmente l’émission de CO2.

Par exemple, en 2015, des études ont exposé que les émissions liées à la fabrication de l’éthylène qui est la composante de base du polyéthylène équivalent aux émissions pendant un an de 45 millions de véhicules particuliers. À cela, s’ajoute le fait que la production du plastique nécessite la consommation de beaucoup d’énergie. En outre, il est évident que la production de bouteilles d’eau en plastique augmente l’émission de gaz à effet de serre, et donc a un effet non-négligeable sur le climat de la planète.

La production des bouteilles d’eau : un processus énergivore

La production de bouteilles d’eau en plastique est un processus qui requiert beaucoup d’énergie. Mentionnons le transport des matières premières jusqu’à l’acheminement des bouteilles vers les grandes surfaces. N’oublions pas aussi le pétrole et le carburant utilisés en grande quantité, sans oublier toute la logistique qui sera déployée. Ainsi, chaque bouteille d’eau de 1 L représente 10 cL de pétrole. Imaginez quel serait l’équivalent en pétrole de 1 million de bouteilles vendues chaque minute dans le monde.

Voir aussi : Notre comparatif de pompes à bouteille d’eau